Château d’Osaka

Avant de quitter cette ville ou nous avons passé plus d’un mois, il était obligé pour nous de visiter son monument historique.

Le Château d’Osaka

Fondé en 1583 par Hideyoshi Toyotomi, ce château est un des plus célèbres du Japon et a joué un rôle majeur dans l’unification et la modernisation du Japon du XVIéme siècle.

Aujourd’hui, c’est un musée de 8 étages, le dernier servant de plateforme d’observation qui permet une vue impressionnante sur la ville. On pourra y trouver des éléments de la vie de Hideyoshi Toyotomi, des maquettes et des éléments de la période du XVIéme siècle(notamment des représentations la guerre d’été à Osaka) et des répliques des éléments architecturaux du château.

Si le musée-château est intéressant, nous avons été un peu déçus par la rapidité avec lequel on le visite, et surtout par le fait que sa reconversion en musée ne montre pas comment on vivait dans le château à l’époque (le seul élément d’architecture d’origine à l’intérieur est la salle de thé d’or : murs, plafonds et meubles sont recouverts d’or, lui conférant une ambiance fantastique – malheureusement on n’y entre pas, la pièce est sous vitrine).

 

 

Publicités

7 commentaires sur “Château d’Osaka

Ajouter un commentaire

  1. J’ai bien aimé mais c’est vrai qu’il est plus impressionnant de l’extérieur qu’à l’intérieur. Les jardins avaient l’air chouettes, mais le temps pluvieux ne nous a pas permis de vraiment en profiter. As-tu vu les montreurs de faucons?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :